Les Français ont choisi leur nouveau Président de la République. A l’instar de ce qui s’est passé dans une majorité de pays européens depuis 4 ans, l’alternance a été souhaitée par le peuple français.

Le nouveau Président de la République porte désormais les enjeux du destin de la France. Nous lui souhaitons pleine réussite. La situation particulièrement difficile au niveau d’une majorité de pays membres de l’Union Européenne, nécessitera de sa part du courage, de l’honnêteté et un langage de vérité.

Durant les 30 dernières années :

– lorsque la gauche était au pouvoir, elle n’a jamais réalisé de réformes structurelles pour « moderniser » notre pays. De ce fait, elle a chaque fois affaibli la France ;

– lorsque la gauche était dans l’opposition, elle n’a fait que critiquer, ignorant le contexte international et niant les crises successives.

Une majorité de promesses électoralistes formulées récemment, par le candidat, ne pourront être tenues eu égard au déficit budgétaire récurrent de la France et à un montant de la dette souveraine de notre pays, qui se chiffre à 1 750 milliards d’euros.

Comme tous les Français animés de bon sens, je souhaite que les dogmatismes passéistes de la gauche française soient « balayés » afin que notre République ne soit pas mise en danger et que la cohésion de notre Nation soit renforcée dans une Europe plus forte et plus unie.

Des paroles de la période électorale, il va falloir passer aux actes concrets, en répondant aux enjeux d’avenir de notre pays et aux aspirations légitimes de tous les Français.

Le nouveau Président de la République sera rapidement jugé sur ses actes… Espérons le meilleur pour la France et pour l’Europe.

 

Bernard FISCHER

Maire d’OBERNAI

Vice-Président du Conseil Général du Bas-Rhin