Samedi 12 juin 2010


Quatre jeunes gens d’Obernai ont initié un mouvement intitulé “Pour le maintien de la piscine plein air” sur le réseau social Facebook.

Ils ont organisé une réunion sur le parking de la piscine plein air le samedi 12 juin 2010 à 15 heures, et m’y ont convié.

Accompagné de Mme Isabelle Obrecht, Adjointe au Maire déléguée aux Sports et de M. Francis Bronner, Responsable des Espaces Verts – Adjoint au Responsable du Pôle Logistique et Technique, j’ai pu ainsi m’exprimer sur de nombreux points devant la centaine de personnes présentes, en rappelant que :

–    l’emprise de la piscine plein air, de par son classement au PLU, ne permettrait jamais aucune spéculation immobilière ;
–    les désordres du grand bassin (fuites importantes, décollement de surfaces importantes de carreaux, désagrègement de chape…) ne permettaient pas de réparer le grand bassin pour l’ouverture au public cet été ;
–    le Cabinet GIRUS, spécialiste dans ce domaine, travaillait activement sur un diagnostic technique précis ;
–    la volonté de la municipalité était, bien entendu, de maintenir ce site de détente et de loisirs en toutes circonstances.

Une majorité de personnes présentes ont été rassurées et ont pu apprécier l’engagement de la Ville d’Obernai pour étayer la meilleure solution d’avenir pour l’emprise de la piscine plein air.

Nous continuerons à travailler activement sur ce dossier dans les semaines à venir.

Au-delà de ce groupe d’expression, de nombreux habitants d’Obernai et du Piémont des Vosges, nous ont déjà fait part de leurs sentiments sur le devenir de la piscine plein air.

Nous regrettons évidemment tous le diagnostic du grand bassin. Chaque fois que la Ville a été confrontée à des situations particulières, nous avons résolu les problèmes dans les meilleures conditions.

Ainsi, en juin 2007, nous avons connu le même jour, une rupture importante d’une conduite d’eau potable sous l’autoroute A 35, qui conditionnait l’approvisionnement en eau de tout le territoire. Grâce à l’engagement d’élus responsables, tout a été résolu en quelques jours. Ce même jour, nous avions connu un effondrement partiel d’une portion du mur de soutènement de la rue de la Paix (Mont National). Là encore, nous avons su prendre les bonnes décisions pour résoudre cet important problème, grâce à la compréhension de tous les habitants de ce secteur.

Au cours des quinze dernières années, nous avons réhabilité de nombreux équipements sportifs (piste d’athlétisme, gymnase Bugeaud, terrain de grands jeux en gazon synthétique, réfection du COSEC, réfection de la tribune du stade qui sera réalisée cette année…). Dans le même état d’esprit, nous travaillerons pour la piscine plein air.