Samedi 17 avril 2010

Intervention de Michael ROSCHACH
Maire de la Ville de Gengenbach

Monsieur le Maire et vice-Président Fischer, Cher Bernard,
Chers collègues des conseils municipaux d’Obernai et de Gengenbach.

En premier lieu, je voudrais vous remercier pour les très chaleureux mots de bienvenue et l’accueil amical.
Aujourd’hui, une fois de plus, le jumelage vivant entre Obernai et Gengenbach s’exprime.

Les Conseillers Municipaux d’Obernai et de Gengenbach se rencontrent pour la 5ème fois pour une séance commune. Ceci est un événement que peu de villes jumelées pratiquent. Personnellement, je ne sais pas si une telle pratique existe dans la région Alsace-Bade.

C’est aussi un événement remarquable, que les deux conseils municipaux se reconnaissent publiquement jumelés et s’y engagent.

Cher Bernard, Mesdames Messieurs,
Permettez-moi de continuer en allemand. Nos amis français ont la traduction.
Grâce à notre longue expérience, nous savons qu’un jumelage ne peux (sur)vivre que si nous mettons la population dans le même bateau. Car un jumelage a pour but primaire le bien de la population. Les villes jumelées doivent pouvoir toutes profiter des évènements sportifs, culturels, économiques et écologiques. 

Mais pour cela, les politiciens et les administrations sont des incontournables. Nous, maires, conseillers municipaux et administrations, défendons de manière intense cette collaboration et pouvons nous réjouir de l’impact positif de notre travail sur les populations.

Les contacts entre les associations, les échanges scolaires, la coopération entre les maternelles, ARTist prouvent bien que les habitants de nos villes réciproques sont réceptifs et nous soutiennent dans nos efforts.

De nouvelles idées et suggestions pouvant accroître ce travail de jumelage et renforcer notre image auprès de la population sont nécessaires. C’est entre autre le but de notre réunion commune d’aujourd’hui, qui nous permettra de créer une base pour de nouvelles activités et nous permettre un échange d’informations sur les projets communaux de nos deux villes.

Je me réjouis également de l’occasion, qui se présente aujourd’hui de mieux se connaître personnellement, ainsi que les entretiens, qui je pense ne feront qu’approfondir nos relations amicales



Intervention de Bernard FISCHER,
Maire de la Ville d’Obernai

Cher Michael ROSCHACH, Maire de Gengenbach,
Chers Maires des Communes de Reichenbach, Schwaibach et Bermersbach,
Chers collègues adjoints et conseillers municipaux d’Obernai et de Gengenbach,
Chers collègues membres de la commission de jumelage,

Je suis très heureux de vos accueillir au nom de mes collègues adjoints au Maire, des conseillers municipaux d’Obernai et en mon nom personnel, pour une séance de travail commune réunissant nos deux conseils municipaux.

Nous avons l’avantage aujourd’hui de bien nous connaître les uns et les autres, d’avoir appris à nous apprécier et, une fois de plus, d’avoir le sentiment partagé d’un moment privilégié qui s’inscrit dans l’histoire cinquantenaire du jumelage de nos de deux villes.

Aussi, je ne m’attarderai pas plus sur les civilités d’usage, néanmoins, il nous appartient à chaque fois de témoigner notre gratitude à nos prédécesseurs qui, courageusement en 1958, ont pris cette initiative de coopération. Celle-ci a permis à de générer des liens d’amitié forts entre de nombreux habitants de nos communes. Cette amitié est une parmi des milliers d’autres entre des villes des 27 pays membres de l’Europe. Ce maillage constitue certainement l’un des axes majeurs de solidarité, d’ouverture d’esprit, de réflexion commune sur les enjeux majeurs de l’avenir et surtout une volonté partagée de faire régner la paix à jamais sur notre continent.

Eu égard à la tragédie que connaît depuis une semaine le peuple polonais tout entier, peuple qui a perdu dans le tragique accident d’avion de la semaine dernière, son Président de la République et toute l’élite polonaise, je vous propose que nous observions ensemble une minute de silence.

Nous avons à cœur de favoriser les échanges entre les villes de Gengenbach et d’Obernai. Ainsi, les jeunes générations, qui pratiquent couramment plusieurs langues, voyagent bien plus que les anciennes générations. A Obernai, plus de 100 enfants suivent l’enseignement bilingue français-allemand, ceci permet d’augurer de bonnes perspectives pour l’avenir. Des artistes et des membres de plusieurs associations ont des échanges réguliers et nous nous en réjouissons.

Nous avons eu le plaisir de visiter ensemble le chantier de la nouvelle piscine intercommunale, particulièrement attendue par toutes les populations du Piémont des Vosges et des territoires limitrophes. A présent, nous sommes heureux de partager une séquence de travail, qui nous permet de présenter quelques projets en cours et à venir pour nos deux communes.

Cette rencontre entre les conseillers municipaux de nos deux communes nous permettra d’apprécier le travail réalisé dans chacune de nos deux villes, de mieux nous connaître et de partager une soirée conviviale.

Mon Cher Michael, bon vent aux communes de Gengenbach et d’Obernai, belle réussite dans les mois et années à venir à toutes les forces vives de nos communes et que nous ayons le plaisir de nous rencontrer souvent et faire en sorte que nos concitoyens, spontanément, aient envie de découvrir ou de revisiter leur ville jumelée.

Je vous remercie.