Les Dimanches 14 et 21 mars 2010, nous élirons les Conseillers Régionaux…

Les Dimanches 14 et 21 mars 2010, nous élirons les Conseillers Régionaux pour une durée de 4 ans, Conseillers Régionaux qui porteront les enjeux d’avenir de la Région Alsace au sein de cette Assemblée Territoriale.

1.    La Région Alsace dispose pour 2010 d’un budget de 778 M€ et assume des compétences importantes :

–    les lycées,
–    les transports (notamment ferroviaires),
–    la formation professionnelle,
–    le devenir économique,
–    l’aménagement du territoire,
–    le soutien aux sports de haut niveau,
–    la culture.

2.    Cela fait 10 ans que je milite activement pour une Collectivité Territoriale unique pour l’Alsace, regroupant à terme les compétences de la Région et des deux Départements (Haut-Rhin + Bas-Rhin). La réforme institutionnelle en cours permettra cette perspective au-delà de 2014.

Cette importante séquence se préparera entre 2010 et 2014  il est donc essentiel que les candidats à cette élection régionale se positionnent clairement pour cet objectif.

Il s’agit demain de porter une action publique plus efficace avec les mêmes moyens.

Monsieur Philippe RICHERT, candidat tête de liste pour la Majorité Alsacienne, s’est clairement positionné en faveur de cet objectif qui confortera la gouvernance et donc l’efficacité politique pour l’avenir de l’Alsace.

3.    Au-delà des compétences nationales imparties aux régions de France, il est indispensable que les candidats se positionnent sur des enjeux essentiels :

–    Quelle stratégie en matière de développement économique ? (l’Alsace a connu une augmentation de 26.6% de défaillances des entreprises en 2009, défaillances ayant conduit à la suppression de 6332 emplois).
Ceci est une priorité absolue et doit entraîner des synergies d’actions bien plus pertinentes.

Remarque : la liste Bigot parle de croissance et de créations d’emplois. Au même moment, M. Freyermuth vote contre l’extension du Parc d’Activités du Thal à Obernai, extension qui prévoit déjà l’implantation de trois entreprises avec une centaine d’emplois à la clé (chercher l’erreur).

–    Quelle stratégie en terme d’infrastructures ? Les perspectives pour les lignes à grande vitesse Est-Européen et Rhin-Rhône sont à présent meilleures. Pour autant, il est indispensable que les futurs élus régionaux soient attentifs aux enveloppes financières nécessaires à ces investissements.

Là encore, l’engagement constant ces dernières années de plusieurs candidats de la liste « Majorité Alsacienne » est claire et sans équivoque alors que les Verts se sont opposés par le passé aux Lignes à Grande Vitesse.

–    L’autoroute A352 est quotidiennement saturée, ce qui enclave de plus en plus la Ville de Strasbourg et une partie de la CUS. Cette situation est ubuesque, il est totalement anormal de ne pas avoir construit un axe autoroutier Nord-Sud pour toute la Plaine d’Alsace.

Le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO) constitue un « barreau » autoroutier indispensable pour désenclaver l’A352. Nous attendons l’expression du Conseil d’Etat qui doit se prononcer prochainement. Quel que soit le résultat, il est indispensable que tous les élus se mobilisent pour cette infrastructure.

Monsieur Jacques BIGOT et les membres de sa liste sont opposés au GCO (Grand Contournement Ouest). La non réalisation de cette infrastructure majeure fera régresser Strasbourg et toute l’Alsace dans les décennies à venir. 50 à 100 000 véhicules sont englués, chaque jour, dans les banlieues à proximité de Strasbourg. Ceci entraîne une pollution intense et totalement inutile. Le Grand Contournement Ouest constitue une partie de réponse.  

4.    Strasbourg doit impérativement devenir un grand campus universitaire à l’échelle européenne. De nombreux « acteurs » se mobilisent pour cet enjeu essentiel. Quelle est la vision des candidats Conseillers Régionaux pour un tel enjeu ?

5.    L’environnement
Le Président Zeller avec la Majorité Alsacienne a toujours porté de nombreuses actions publiques pour les enjeux environnementaux. A Obernai, nous avons initié, il y a 5 ans, le PASS’O, transport public urbain qui a véhiculé plus de 330 000 usagers à ce jour. La liste Bigot souhaite la promotion des transports collectifs… alors qu’au Conseil Municipal d’Obernai, M. Freyermuth a toujours critiqué avec beaucoup de véhémence notre transport public. Comme d’habitude, les contradictions vont bon train. L’éco-quartier des Roselières à Obernai est cité en exemple en « matière environnementale » (noues paysagères, rétention d’eau…). M. Freyermuth critique de manière constante cet éco-quartier en contradiction totale avec ce que raconte M. Bigot.

6.    La fiscalité des 22 Régions françaises
Durant la période 2004-2010, 20 Régions sur 22 ont été gérées par des gouvernances socialistes, seules l’Alsace et la Corse ont été administrées par des Majorités de droite. Pendant cette période, la fiscalité moyenne des Régions a augmenté de 60% !!!
La Région Alsace a connu une augmentation, certes, importante de sa fiscalité (+ de 23%) mais il est essentiel de préciser que c’est la seule Région de France qui a dû cofinancer de manière aussi importante la Ligne à Grande Vitesse du TGV Est Européen… sinon nous serions toujours en attente d’un TGV arrivant à Strasbourg.

Voilà quelques exemples (et il y en a bien d’autres) qui nécessitent une mobilisation pour ces élections régionales un seul mot d’ordre :

IL FAUT ALLER VOTER


Bernard FISCHER

Maire d’Obernai

Vice-Président du Conseil Général du Bas-Rhin