En date du 19.05.2008, j’ai proposé cette motion à l’ensemble des membres du Conseil Municipal. Celle-ci a été approuvée à l’unanimité.

·        Des évènements tragiques ont eu lieu à Xiahe au Tibet le 14 mars 2008, entraînant plusieurs morts et blessés dans cette province qui subi fréquemment la répression chinoise depuis plus d’un siècle.

 

Le soulèvement populaire de mars 1959 fut l’un des plus sanglant (plus de 10.000 morts à Lhassa) ; le Dalaï Lama fuit à ce moment à Daramsala en Inde pour former un gouvernement en exil.

 

Plusieurs périodes de soulèvements et d’émeutes ont eu lieu en octobre 1987 et en mars 1989.

 

·        Grâce à une pression internationale sans précédent ces dernières semaines, les autorités chinoises ont enfin accepté de rencontrer des émissaires du Dalaï Lama. Nous souhaitons ardemment que ces négociations débouchent sur une reconnaissance des droits élémentaires des Tibétains tels que formulés par l’Assemblée Générale de l’ONU grâce à l’intervention du Dalaï Lama en septembre 1959.

 

Le Dalaï Lama a reçu le Prix Nobel de la Paix en mars 1989 pour son Plan de Paix en cinq points :

 

o       la transformation de l’ensemble du Tibet en une zone de paix,

o       l’abandon par la Chine de sa politique de transfert de population qui met en danger l’existence des Tibétains en tant que peuple,

o       le respect des droits fondamentaux et des libertés démocratiques du peuple tibétain,

o       la restauration et la protection de l’environnement naturel du Tibet, la cessation par la Chine de sa politique d’utilisation du Tibet dans la production d’armes nucléaires et pour y ensevelir des déchets nucléaires,

o       l’engagement de négociations sérieuses à propos du statut futur du Tibet et des relations entre les peuples tibétain et chinois

 

 

·        Les Membres du Conseil Municipal d’Obernai ne s’expriment pas uniquement selon les cycles médiatiques télévisuels qui mettent l’accent sur certains drames humains en ignorant pendant de très longues périodes bien d’autres. Ils ont à cœur de promouvoir les Droits de l’Homme en toutes circonstances et pour l’ensemble de l’humanité.

 

 

·        Ainsi, les membres du Conseil Municipal d’Obernai :

 

o       demandent que les Droits de l’Homme soient universellement respectés sur les cinq continents afin d’endiguer les conflits qui meurtrissent l’humanité (Darfour, Tchétchénie, Moyen Orient, Birmanie, Tibet… )

 

o       demandent que les Droits de l’Homme tels qu’exprimés dans la Déclaration de 1789, soient mis en avant lors de la présidence de l’Union Européenne assumée par la France à partir du 1er juillet 2008;

 

o       expriment un message d’amitié aux peuples du Tibet et de Chine pour les exhorter au dialogue, au respect, à la fraternité et à la non violence en toutes circonstances.

 

 

Les membres du Conseil Municipal d’Obernai souhaitent que tout soit mis en œuvre pour le respect des minorités et l’instauration de la démocratie dans les pays où les peuples sont encore soumis à des dictatures.