INTERVENTION LORS DE LA SEANCE PLENIERE DU 10 DECEMBRE 2007

La séance est ouverte à 9 heures, sous la présidence de Monsieur RICHERT, Président du Conseil Général du Bas-Rhin.

_______________________________________________________________________

 

CG/2007/165 –  Culture et patrimoine – 32

Actions culturelles – Bilinguisme

 

M. LE PRESIDENT – La parole est à Bernard Fischer.

 

 

M. FISCHER – Monsieur le Président, chers collègues, je vois que dans l’assemblée plénière, ce rapport entraîne autant d’enthousiasme au niveau de la Commission culture où il y avait une vraie effervescence, très joyeuse, si je puis dire, par rapport à ce rapport qui paradoxalement ne coûte pas grand-chose, ce n’est pas très cher ce que nous payons pour finalement maintenir un patrimoine.

 

J’avais posé la question de savoir combien de personnes, encore aujourd’hui, parlait le patois welche. On n’a pas su me répondre complètement. On sait où cela se situe. Nous avons Alice Morel qui nous rassure bien évidemment.

 

Je souhaite qu’en dehors des associations qui seront sollicitées pour les projets, très sérieusement, on soit aussi en partenariat avec les Universités populaires où il y a une séquence d’enseignement du welche.

 

Le Rapporteur a parlé des régions patoisantes, c’est assez sympathique en soi, puisque nous prenons aujourd’hui un rapport pour favoriser le bilinguisme et donc nos patois locaux. Lorsqu’on voir qu’il y a, depuis six mois, un groupe de rock allemand, Tokio Hotel, qui entraîne une effervescence complètement dingue et qui entraîne que des centaines de jeunes se mettent tout d’un coup à l’allemand, rien que par leur mode qu’ils expriment en allemand dans leurs chansons, j’espère juste que nous aurons autant de succès qu’eux.