Intervention lors de la séance plénière du Conseil Général

du Bas-Rhin du 26 mars 2007

CONSEIL GENERAL DU BAS-RHIN 

Réunion du 26 mars 2007

Contrat de développement et d’aménagement du territoire de Seltz

 

La séance est ouverte à 9 heures, sous la présidence de Monsieur RICHERT, Président du Conseil Général du Bas-Rhin

 

M. LE PRESIDENT – La parole est à M. FISCHER.

 

M. FISCHER – Monsieur le Président, mes chers collègues, concernant ce point et l’intervention de Jean MATHIA, je me permets de rappeler que le dispositif « ville moyenne » mis en place il y a une quinzaine d’années par la Région Alsace est en train d’être modifié dans sa troisième génération. Les villes moyennes du Bas-Rhin qui, jusqu’à présent, bénéficiaient d’enveloppes complètes étaient Saverne, Wissembourg, Haguenau et Sélestat. S’y est rajouté, il y a six ans, le bi-pôle Molsheim/Obernai qui se partage une enveloppe de ville moyenne. C’était mon premier point.

 

En second lieu, nous pouvons discuter sans fin, j’allais dire, des domaines de compétences des différentes villes centres , au sujet desquelles je m’étais permis, avec des collègues de vous interpeller, il y a déjà quelques années. Mais pour ce qui me concerne, je me satisfais aujourd’hui de la contractualisation dans le cadre des contrats de territoire que nous mettons en place et il ne me semble pas objectivement excessif de débloquer une enveloppe complémentaire pour les dix villes centres telles que précisées et proposées par la Commission.

 

En troisième point, lorsque l’on se penche sur le montant des enveloppes nécessaires pour les équipements de centralité, particulièrement dans le domaine culturel où elles extrêmement importantes en terme d’investissement, il me semble que c’est en adéquation avec l’organisation du territoire et avec les besoins des populations rayonnant sur différents bassins de ville.

 

Mon quatrième et dernier point touche à une certaine particularité, concernant la région Alsace et la contractualisation de la troisième génération des contrats « villes moyennes » qui est en cours de discussion à la Région. Nous ne sommes pas sûrs et certains qu’à terme, pour des villes telles que Molsheim ou Obernai, nous obtiendrons les enveloppes nécessaires et indispensables à nos perspectives d’équipement à moyen et long terme.