• Les dimanches 23 avril et 7 mai, les Français éliront leur nouveau Président de la République. Les dimanches 11 et 17 juin, nous élirons les 577 députés qui siègeront pour 5 ans à l’Assemblée Nationale.

 

  • Pendant cette campagne électorale, nous avons peu entendu parler du bilan désastreux du quinquennat de François Hollande, auquel a participé Emmanuel Macron pendant 4 ans, d’abord comme conseiller spécial à l’Elysée, puis comme Ministre. Un Président en exercice qui n’a même pas le courage de se représenter rien que pour assumer son bilan : du jamais vu depuis le début de la Vème République, c’est réellement affligeant.

 

  • De 2012 à 2017, la dette « souveraine » de la France a augmenté de 400 milliards d’euros, elle s’élève actuellement à 2200 milliards d’euros, ce qui constitue une « alerte rouge » : notre pays est réellement en danger et peut malheureusement se retrouver d’ici peu dans une situation de crise majeure, qui entrainera un désordre inédit et des tensions fortes au sein de la population française.
    Pendant cette même période 2012-2017, la dette de l’Allemagne a baissé de près de 100 milliards d’euros, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et d’autres pays européens connaissent quasiment le plein emploi.

 

  • Dans le contexte géopolitique très incertain voire dangereux, la France a besoin d’un Président visionnaire, courageux et volontaire pour porter les réformes structurelles qui n’ont jamais été réalisées.
    le Seul programme crédible est celui validé par Les Républicains et incarné par François Fillon, qui est un vrai homme d’Etat.

 

  • Dans le contexte géopolitique international actuel, où nous sommes inquiets des décisions de certains grands dirigeants (Trump, Poutine…), il est impérieux de consolider l’Europe des peuples en accentuant la coopération franco-allemande.
    Cette situation ne supporte en rien les hypothèses effarantes de sortie de la France de l’Union Européenne, ni de l’amateurisme de candidats opportunistes qui n’auront aucune majorité à l’Assemblée Nationale pour gouverner.

 

  • J’espère vivement que la lucidité des Françaises et des Français permettra de porter haut les couleurs de notre République et que les résultats de ces élections puissent redonner un espoir au peuple français qui en a bien besoin.

 

Bernard FISCHER

Maire d’OBERNAI

Vice-Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin

 

© Ainoa